header image
Accueil arrow Tous les articles arrow New arrow En Quercy vers 1460
En Quercy vers 1460 PDF Print E-mail
Written by Administrator   
Apr 15, 2008 at 11:15 PM

A Sourniac il y a un Chateau et des lieux ruinés qui ont une histoire qui montre que la maison de Morlhon couvrait un territoire dépassant les frontières du Rouergue :

Sourniac est une commune du canton de l’arrondissement de Mauriac (en Quercy).

 

Lieux ruinés de la commune de Sourniac qui est bornée au nord par la rivière de Sumène, qui la sépare du territoire de Veyrières, et par la commune d’Arches, limitrophe de la Dordogne ; à l’est et au sud, par la commune de Jalleyrac, et à l’ouest, par le ruisseau de Labiou, qui lui sert de limite avec la commune de Chalvignac. Elle touche aussi par un point, à son extrémité sud, au territoire du Vigean.

 

Sourniac se situe par rapport aux grandes villes : au sud d'Ussel, au Nord de Conques et à l'ouest de Riom)

Vaysses (las) : Dans un champ qui porte encore ce nom et dépend du domaine de Montfort, près d’Ortrigiers, existent cachés dans un fourré de noisetiers, de ronces et de buissons, les vestiges d’un manoir féodal, connu dans les vieux titres sous le nom du repaire de Las Vaysses. Il fut le berceau d’une famille noble, connue dans le pays dès le XIIème siècle, et qui émigra plus tard en Quercy. Les héritiers de Guillaume de Las Vaysses rendirent aveu au doyen du monastère de Mauriac, en 1262, et autre Guillaume traita avec Bertrand et Bernard de Sartiges, en 1311, 1315 et 1336. Cette famille, qui ne semble pas la même que celle établie plus tard à Sourniac, parait s’être éteinte en la personne de Delphine de Las Vaysses, mariée dans la maison de Morlhon, en Quercy. C’est en son nom que ses fils, Begon de Morlhon, moine au monastère de Saint-Sauveur de Figeac, prieur du Vernet et de Foissac, diocèse de Cahors, et Gaucelin de Morlhon, coseigneur de Loupiac en Rouergue, et de Méallet en Quercy, vendirent à Guillaume de St-Exupéry, seigneur du Dognon et de Miremont, par acte du 4 juillet 1460, les rentes à prélever sur la borie ou affar de la Pomélie, situé au village d’Ortrigiers. Le fief de Las Vaysses appartenait en 1502, à Etienne Battut, seigneur de Montfort, et resta dès-lors réuni à ce domaine.

Last Updated ( Jun 02, 2008 at 09:59 AM )
L’origine du nom de Morlhon est noble et rouergate. Il apparait à l'origine des fiefs aux alentours de l'an 1000.