header image
Accueil arrow Tous les articles arrow apass arrow 1479 recit de l'ambassade française à Rome
1479 recit de l'ambassade française à Rome PDF Print E-mail
Written by Administrator   
Jun 29, 2008 at 11:08 PM
Janvier 1479 Antoine de Morlhon est à Florence puis Rome: court recit de l'ambassade française à Rome

L AMBASSADE FRANÇAISE A ROME            1479

 

mission d'offrir aux deux parties l'arbitrage royal « et nobis

dictas questiones remittere » (i).

 

L'ambassade arriva à Florence le 19 janvier 1479. Elle fit connaître à Laurent les instructions du roi. Louis XI n'était pas avare de promesses. Les ambassadeurs devaient agir conformément à la volonté de Laurent et travailler pour lui comme pour le roi

« di tare pe suoi affari corne pe miei proprii » écrit Louis XI à

Cornmines (a). En dehors du concile, il réclamait la punition des prélats coupables et promettait, s'il était nécessaire, des troupes.

 Les ambassadeurs parvinrent enfin à Rome le 24 janvier i479'

Dès leur arrivée ils rendirent visite au cardinal Saint-Pierre-ès-liens qui leur déclara qu'on avait fabriqué de fausses instructions royales. Ce que voyant les envoyés du roi lui remirent les véritables instructions de leur maître. Le pape put ainsi tout à loisir préparer ses réponses.

 

Sixte IV adressa les ambassadeurs français à une commission de dix cardinaux chargée de régler la question turque et florentine. Les audiences qu'on leur accorda furent nombreuses. Le 26 janvier, audience en consistoire. Le pape y déclare qu'il veut la paix. Le 27, audience solennelle ; le 31, audience partielle avec le cardinal Julien. Les envoyés de Louis XI firent ensuite des visites particulières aux cardinaux. Le 5 février, nouvelle audience où fut réglée l'affaire de l'évêque de Fréjus. Le 15, le pape, en consistoire, s'appuya sur les ambassadeurs autrichiens pour refuser tout accommodement. Les ambassadeurs royaux s'entendirent alors avec ceux de la Ligue pour poser un ultimatum au pape. Il lui fut remis le 28 mars et Sixte IV le repoussa.

Le 14 avril, jour de Pâques, malgré des supplications que l'on réitéra le 22 et le 28, même refus. Le 19 mai, le pontife accorda la liberté à Gênes en dépit des protestations des envoyés français. Le 20 mai, nouvelle audience accordée aux ambassadeurs du roi, de la Ligue, de l'Angleterre. Le 2 juin, enfin, les négociateurs de Louis XI prirent congé du pape (3).

 

(i) Lettres, VII, 165.

(a) Lettres, VII, 161.

(3) Legrand. Pièces hist, XXVII, 1-289.

Last Updated ( Nov 13, 2008 at 11:30 PM )
Mambo is OSI certified Open Source software. It is free of charge and is governed by the General Public License (GPL).